lundi 31 janvier 2011

Fabrice Colin/ La saga Mendelson

1895 : Isaac Mendelson est horloger en Russie dans la ville d'Odessa. Sa vie est paisible et sa famille est très respectée jusqu'au jour funeste de la mutinerie du cuirassé Potemkine en 1905. S'ensuit un pogrom terrible.
La famille d'Isaac doit fuir dans le froid de l'hiver. Ils traversent les Carpathes au plus profond de la tourmente et se réinstallent à Vienne à côté de leur ami. Leur répit est de courte durée car la première Guerre Mondiale éclate. Le fils d'Isaac, David, refuse d'aller au combat et déserte : il ralliera l'Amérique. Sa mère et sa soeur le rejoindront à New York alors que le père meurt d'une crise cardiaque.
Fabrice Colin nous entraîne dans un récit haletant où le destin des protagonistes prend vie sous nos yeux impatients. Comme dans une enquête journalistique, le récit est émaillé d'interviews mêlant habilement la fiction et la Grande Histoire.

J'ai dévoré le premier tome d'une traite et ne me suis arrêtée qu'à la toute dernière page. Fabrice Colin a  un grand talent de conteur et les personnages prennent vie sous sa plume. A chaque page, je tremblais, je souffrais, j'exultais aux peines et aux joies de la famille Mendelson si tant et si bien que je ne savais plus si les personnages avaient existé ou étaient issus de l'imagination de l'auteur.
Deux autres tomes m'attendent :





Ici, une interview de Fabrice Colin pour Citrouille, le site des librairies sorcières.

Et si vous avez aimé, vous pourrez lire :
Le temps des miracles d'Anne Laure Bondoux, un autre livre sur le thème de l'exil

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire