jeudi 24 février 2011

La route/ Cormac Mc Carthy

Après un cataclysme, un père et son fils marchent sur une ancienne route en direction de la mer. Le long de cette voie, ils tentent de survivre tant bien que mal dans un paysage de désolation, fuyant les hommes retombés dans la bestialité. Pour surmonter cette horreur quotidienne en plus de leur fatigue, ils "portent le feu", dernier espoir d'humanité dans ce monde rempli de sauvagerie.
Ce roman a reçu le Prix Pulitzer en 2007 et a été adapté au cinéma par John Hillcoat.

J'ai longtemps hésité à lire ce roman mais je ne suis absolument pas déçue. Il s'agit là d'un roman non seulement émouvant sur la relation entre un père et son fils mais également totalement terrifiant sur l'humanité qui part en lambeaux. Les métaphores de la route et du feu explicitent assez bien les cheminements et les errances de la civilisation.
C'est un très grand moment de lecture même si on en sort avec le sentiment d'avoir été percuté par un 30 tonnes.

Du même auteur
- Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme
- De si jolis chevaux
- Des villes dans la plaine

mercredi 23 février 2011

Pendant les vacances...

...deux heures du conte sont prévues.

La première se fera le mardi 1er mars à 14h15 à la bibliothèque d'Augy (elle était déjà annoncée ici ). Cette séance aura pour thème les grands-parents. Un coup de coeur de la bibliothécaire terminera la séance.


La deuxième aura lieu au PLIC de grossouvre (à côté de l'école). C'est Emilie qui racontera des histoires sélectionnées par ses bons soins :)
Rendez-vous à 15h30, vendredi 4 mars prochain !

mardi 22 février 2011

Mon vaisseau... / Marcus MALTE

Mon vaisseau te mènera jeudi sur un nuage raconte l'histoire d'un jeune garçon, Romain,  dont la petite soeur Juju est hospitalisée pour un cancer.
Avec ses parents, il va donc emménager dans une maison où logent les familles des enfants malades.

Le narrateur, Romain, observe autour de lui et dialogue avec les autres adultes présents. Il apprend la douleur de l'impuissance, le courage face aux situations de chacun, la colère due à l'incompréhension... Et puis c'est la rencontre avec Alexia.

Véritable contrepied au côté lunaire de Romain qui se plonge dans sa passion, l'astronomie, dès que la réalité lui est trop pesante, elle au contraire est devenue une véritable petite encyclopédie vivante de la maladie, des traitements possibles, des effets secondaires des médicaments, du personnel de l'hôpital, etc.

Sujet difficile mais traité sans pathos par un auteur que j'affectionne tout particulièrement, Marcus Malte ( l'échelle de Glasgow, Garden of love, Le chapeau ...) . 

Il nous livre un texte à la construction admirable, qui fait tout aussi sens que le récit.

Ce livre a été lu dans le cadre du comité de lecture du 17 février 2011 de la librairie Gens de la lune dont vous pouvez lire le compte rendu de la séance.  
Compte rendu d'une grande qualité parce que quand vous lisez ce que Angélique est capable de ressortir de ce que vous avez bafouillé (je parle pour moi là !) lors de la séance, je dis Chapeau, justement ;)

mercredi 16 février 2011

L'agence Pinkerton/ Michel Honaker

Dans ce premier tome, nous sommes  au far west au temps de la construction des grandes lignes de chemin de fer.
Neil Galore, joueur invétéré est recruté ainsi que 3 autres compagnons par l' Agence Pinkerton ( sorte d'ancêtre du FBI) pour mettre fin aux agissements d'un mystérieux voleur qui sévit à bord du Transcontinental au beau milieu des Rocheuses.
D'une association pour le moins improbable, les 4 acolytes vont découvrir bien des mystères et notamment le lourd tribut que les ouvriers chinois ont payé pour la construction de la voie ferrée.
Plus qu'un simple roman d'aventure, le livre évoque également les conditions de vie des ouvriers immigrés, le sort des indiens, la guerre de Sécession et ses séquelles, les intrigues politiciennes et financières.
Une fois encore, Michel Honaker réussi son pari : le far west qu'il nous décrit prend peu à peu corps sous sa plume. Ses personnages rugueux, à la poursuite de leur vie dévoilent leur part d'ombre au fil des pages.
Un bel opus dont on attend avec impatience la suite.
Un avis amplement partagé par Nathalie lors de notre dernier comité de lecture

mardi 15 février 2011

Comité de lectures adultes/ Litérature chinoise et asiatique

Pour ce troisième comité, 7 lecteurs s'étaient réunis autour de la table. Aujourd'hui, nous évoquions la littérature asiatique et plus particulièrement la littérature chinoise.

Voici un petit aperçu des romans chroniqués  :

Lao She (1899-1966)/ Quatre générations sous un même toit
Peut-être le plus connu des écrivains du siècle dernier. Il trace dans ses romans le portrait de familles et témoigne de la transformation de la société.
Ses autres romans : Les tambours, Le pousse pousse, Gens de Pékin


Xin Ran ( 1958- )/ Mémoires de Chine
Livre d'entretiens, Xin Ran a parcouru l'Empire pour recueillir les témoignages de chinois ayant vécu les transformations profondes de la société au 20ème siècle.
Aujourd'hui, elle est journaliste au Gardian en Angleterre.
On pourra également lire Chinoises et Messages de mères inconnues


Parmi les témoignages de femmes chinoises, nous avons également évoqué Le palanquin des larmes de Ching Lie Chow

Gao Xingjian/La montagne de l'âme
Prix Nobel en 2000, 
En un long monologue intérieur, un homme qui fuit Pékin est mis sur le chemin d'une mystérieuse montagne et traverse la Chine à la recherche de la sagesse.


Qiu Xialong/ Mort d'une héroïne rouge
Dans ce premier opus, l'auteur, depuis exilé aux Etats-Unis, campe les personnages récurrents de ses romans : l'inspecteur Chen et ses acolytes. Dans la ville de Shanghai en pleine mutation, la mort de la "travailleuse modèle de la nation" révèle les dessous politiques et les bouleversements auxquels sont confrontés la Chine.

Feng Jicai/ Que cent fleurs s'épanouissent
Dans un autre registre, Feng Jicai nous offre ici le récit d'un homme déporté dans un camp de redressement pendant la période de la campagne des Cent Fleurs.



Mo Yan/Le pays de l'alcool
ou "celui qui ne parle pas". Il est un des rares auteurs qui n'est pas censuré dans son pays.
Un héros négatif, Ding Gou'er, inspecteur auprès du parquet suprême, est envoyé enquêter sur une rumeur de trafic de chair d'enfants dans la ville minière de Jiuguo, haut lieu de la recherche scientifique en vins et spiritueux.



Pour les plus jeunes,






Du côté des autres littératures asiatiques :
Eiiji Yoshikawa/ La pierre et le sabre 
Yasushi Inoué/ Le sabre des Takeda
Vikas Swarup/ Meurtre dans un jardin anglais
Vikas Swarup/ Les fabuleuses aventures d'un indien malchanceux qui devint milliardaire
Tahmima Anam/ Une vie de choix


Pour finir, Emilie nous a parlé de sa lecture en cours Night World,  Le secret du vampire. 

Le prochain comité de lecture aura lieu samedi 9 avril de 11h à 12h. 
Gardez un œil sur le blog pour connaître le prochain thème

samedi 12 février 2011

Les incontournables (IV)

Offert par mon instituteur conseillé par la librairie Gens de la Lune, Moumine le Troll a fait longtemps partie de mes livres de chevet préférés. Plus grande, j'ai appris que Moumine était devenu un classique de la littérature enfantine.
Son auteur, Tove Jansen, est très célèbre en Finlande. Elle reçut pour son œuvre plusieurs prix littéraires internationaux dont le Prix Nils Holgersen et le Prix Hans Christian Andersen.
Elle créa les personnages des Moumines pendant la seconde guerre mondiale. Ce sont des trolls sympathiques qui vivent au creux d'une vallée. Tove Jansen les fait évoluer dans leur quotidien émaillé de petites ou grandes aventures : un chapeau de magicien tombe du ciel, Moumine se réveillant au milieu de l'hiver...D'autres personnages émaillent le récit : la petite Mu, les hémules, Melle  Snorque....




Les Moumines sont des personnages tellement populaires  qu'il existe un parc d'attraction, le Muumimaailma en Finlande, sur une île près de la ville de Tuku.


En France, c'est grâce à Nathan et à sa collection "Bibliothèque Internationale" que l'on doit l'arrivée des aventures de Moumine.
Aujourd'hui, plusieurs maisons d'éditions éditent les livres :
- Nathan pour  les romans
- Le Lézard noir pour les bandes dessinées 

- Chez P'tit Glénat, les albums

Ici, un petit aperçu du musée Moumine

jeudi 10 février 2011

Pomelo grandit / R. BADESCU ; B. CHAUD

Pomelo, le petit éléphant, s'aperçoit au détour d'une balade que le monde autour de lui n'a plus la même taille... Tout semble plus petit ! Après vérification, Pomelo découvre qu'il a grandi. 



Après la joie, l'exultation d'une telle découverte, vient le temps des questions :
"Il se demande comment ça grandit à l'intérieur pour que ça grandisse à l'extérieur".
Et d'autres encore :"Est-ce-qu'en grandissant on vieillit ?"

Puis c'est l'impatience de la découverte, de ce qui vient après qui fait déjà oublier à Pomelo "comment c'était, d'être petit".

Alors on le laisse là, sur ses considérations philosophiques, ses idées de ce qu'être grand implique.
Le monde s'ouvre alors à lui et Pomelo part à l'aventure...
"Une aventure de taille !"

Un album absolument génial qui aborde le sujet des questionnements de l'enfant face à sa croissance aussi bien d'un point de vu physiologique que philosophique.
L'illustration qui accompagne le texte de Ramona Badescu   est pleine de fraîcheur. Benjamin Chaud livre un Pomelo  expréssif et tendre qu'il  fait évoluer dans un monde coloré et joyeux.


Dans la même série, publié chez Albin Michel Jeunesse :
Pomelo est bien sous son pissenlit
Pomelo est amoureux
Pomelo rêve
Pomelo se demande
Pomelo s'en va de l'autre côté du jardin
Pomelo voyage

mardi 8 février 2011

Accueil de classe "Bain de poésie"

A l'occasion du Printemps de Poètes de l'année dernière, la bibliothèque proposait plusieurs animations en lien avec la manifestation. Véronique proposait un atelier Haïku avec notamment  la lecture du magnifique "Bashô le fou de poésie" de Françoise Kerissel et Frédéric Clément.

Quant à moi je proposais une animation intitulée "bain de poésie", adaptable à tous les niveaux, de la maternelle au CM2. Avec un échange autour de la vision de chacun sur la poésie, de lectures, de découvertes, du coup de coeur de la bibliothécaire (Prévert) et l'explication de ce qu'est "le printemps des poètes".

Et en 2010, Andrée Chédid était à l'honneur. 
Pour la rendre immédiatement accéssible auprès des enfants, je leur passe un extrait de l'album de M en live avec l'intro de "je dis aime". Intro très orientale qui m'a permis de parler des origines de l'auteur et d'introduire son travail auprès d'eux en élargissant sur sa production en littérature jeunesse.

Apprenant sa disparition dimanche (le billet d'une consœur ici ), je me suis demandée ce qu'il restait de cette intervention et de cette dame auprès des nombreuses classes qui s'était déplacées pour l'animation...

Alors, pour leur rafraîchir la mémoire, j'ai préparée une petite table de présentation ce matin :

Je vous laisse avec le programme du printemps des poètes 2011. Cette année a lieu à nouveau la 3ème édition du concours "andrée Chedid du poème chanté" . C'est quoi ?! Ben, c'est là :)

dimanche 6 février 2011

Pour poursuivre la soirée du 1er février...

Je vous livre ici la recette des allumettes salées qui ont eu beaucoup de succès auprès de nos lecteurs.


Allumettes noisettes et thym
Ingrédients
  • 120 g de farine
  • 60 g de beurre doux bien froid
  • 45 g de parmesan fraîchement râpé
  • 90 g de noisettes décortiquées
  • 2 c.c. De thym séché
  • 1 c.c. De fleur de sel
  • 1 oeuf
  • 1 jaune d'œuf pour dorer la pâte.

Temps de repos
30 minutes

  • dans un saladier, travaillez la farine et le beurre du bout des doigts jusqu'à ce que le mélange prenne une consistance de chapelure.
  • Ajoutez le fromage, le thym, les noisettes et ½ cuillère à café de sel.
  • Mélangez bien. Formez une fontaine au centre, cassez l'œuf et incorporez le à la fourchette. Une fois l'œuf absorbé, rassemblez la pâte et pétrissez légèrement jusqu'à ce qu'elle forme une boule. La pâte doit être assez souple pour être étalée au rouleau. Si elle est trop sèche, rajoutez un peu d'eau froide, 1 cuillère à café à la fois, pour obtenir la consistance souhaitée.
  • Divisez cette pâte en deux boules, enveloppez les de film alimentaire et laissez reposer au frais 30 minutes, ou jusqu'à une journée. Si vous la laissez plus de 2 heures au réfrigérateur, sortez-là environ 15 minutes avant emploi.
  • Préchauffez le four à 180 °C (th. 6)et chemisez la plaque de four de papier sulfurisé.
  • Sortez une boule de pâte du réfrigérateur. Abaissez la sur un plan de travail bien fariné en un rectangle d'environ 15 cm par 20 cm, et de 0,5 cm d'épaisseur. Battez le jaune d'œuf dans un bol avec 1 cuillère à soupe d'eau froide. Badigeonnez légèrement la pâte et saupoudrez de ¼ de cuillerée à café de sel.
  • Disposez la pâte de telle sorte que le grand côté soit face à vous. Découpez des bandes verticales d'environ 0,5 cm de largeur. Coupez le rectangle de pâte en 2 horizontalement de façon à obtenir des bâtonnets de 8 cm de long. Transférez les sur la plaque en les séparant de 1 cm. Procédez de même avec la seconde boule de pâte.
  • Enfournez 13 à 16 minutes, jusqu'à ce que les crackers soient bien dorés. Transférez sur une grille. Ils se conserveront une semaine à température ambiante dans un récipient hermétique.

    C'est une recette tirée de ce livre :

    D'autres recettes sont disponibles par

vendredi 4 février 2011

Nouveautés en espace adultes

Après un aperçu des acquisitions jeunesse, place aux acquisitions adultes.

video

Les romans, nous les commandons à la librairie Le Cyprès à Nevers.
La littérature jeunesse nous la commandons à la librairie  Gens de la lune à Nevers également.

C'est mercredi 9 que nous allons chercher tous les documents. Vous pourrez donc trouver quelques nouveautés déjà en rayons vendredi 11 et samedi 12. Pas tout attention ! Laissez nous le temps de les cataloguer et de les équiper !
:)

jeudi 3 février 2011

Animations du mois de février

Ce mois-ci la bibliothèque propose des animations en direction des adultes, des jeunes et des petits.

Mardi 1er février à 18 heures, Véronique, Emilie et moi avons accueilli 10 auditeurs pour une lecture (programme ici). Bonne ambiance, public attentif qui a partagé un verre de l'amitié dans la bonne humeur.
En ce qui nous concerne, l'exercice était enthousiasmant et invitation a été faite de se réunir à nouveau en mai pour une nouvelle lecture.


Véronique ouvre  la séance.
     Emilie nous donne des frissons avec l'ouverture
    d'"ouragan" de Laurent Gaudé
    Une fois n'est pas coutume, je fais la lecture d'un conte musical à des adultes... Et je crois bien qu'ils ont apprécié cette incursion à l'origine du jazz avec une petite Zazou,
    née de la plume de Carl Norac et dessinée par Rébecca Dautremer.



     Les animations à venir :
    Samedi 12 février à 11 heures à la bibliothèque, troisième comité de lectures autour de la littérature chinoise.

    Mercredi 23 février à 14 heures, à la bibliothèque, Mon mercredi à lire et à conter. Le thème de ce mois-ci, les grands parents et mon coup de coeur album. Peut-être une ou deux chansonnettes à la guitare... si mon ventre me permet d'avoir une position correcte !

    Samedi 26 février à 10 h 30, à la bibliothèque, séance de Bébés lecteurs. En espérant que les petits malades du mois dernier seront remis :)

    Mardi 1er mars à 14 heures 15, à la bibliothèque d'Augy, une heure du conte.

    Voilà donc pour ce programme de février. 
    Si vous avez des suggestions, des commentaires, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

    mercredi 2 février 2011

    Conférence : Félix Pyat, une figure locale

    Michel Pinglaut, conteur et historien, donnera une lecture spectacle "Félix Pyat : journaleux, théâtreux, communeux...républicain", dimanche 6 février 2011 à 15 heures, à l'espace Simonne et Jean Lacouture de Sagonne.



    Félix Pyat est né à Vierzon le 4 octobre 1810. Fils d'avocat, il préféra le journalisme et la littérature. Ce fut un homme à la vie fort engagée (théâtre, presse, politique) mais il demeure profondément méconnu.
    Auteur de théâtre, ses pièces furent très connues à l'époque : "Le chiffonnier de Paris" jouée par Frédérick Lemaître fit même scandale.
    Politicien, il fut successivement député de gauche à l'Assemblée constituante de 1848, et désigné commissaire au gouvernement pour le Cher par le gouvernement provisoire de la seconde République. Mais il connut aussi de nombreuses périodes d'exil à cause de ses engagements.
    Enfin, il est le fondateur de 2 journaux "Le Combat" et "Le Vengeur"