mercredi 31 octobre 2012

Les animations du mois de novembre

Après le passage des sorcières et des citrouilles, voici venu le  temps des animations de novembre.

Pour débuter le mois, Stéphanie donne rendez-vous aux enfants (4-7 ans) mardi 6 novembre  à 15 heures à la bibliothèque d'Augy pour une ronde aux histoires ;


Ensuite, mercredi 7 à 16h30, la salle de l'heure du conte de la bibliothèque s'ouvrira aux oreilles pour d'autres histoires plus passionnantes les unes que les autres ;




Samedi 17 novembre à 10h30,  les bébés lecteurs en compagnie de Marina et Nyls de la compagnie Tyrnanog apprendront une merveilleuse façon de compter dans 150g de farine, 200g de comptines. (9 mois- 5 ans)
Attention, en raison des places limitées, l'inscription est obligatoire.



Enfin, mercredi 28 novembre de 11h30 à 12h30, nous invitions tous les lecteurs adultes et adolescents qui le souhaitent à venir partager  leurs coups de cœur ou leurs déceptions littéraires.
A cette occasion, nous présenterons également le projet polar que nous construisons en partenariat avec la librairie de Saint Amand "Sur les chemins du livre"




Pour information, la bibliothèque sera fermée exceptionnellement vendredi 2 novembre mais ouverte samedi 3.

vendredi 26 octobre 2012

True Panther / King Krule

Parmi les nouveautés CD dont nous venons de faire l'acquisition, il y a cet EP d'un jeune artiste anglais :


Né en 1994, Archy Marshall a d'abord fait parti d'un groupe nommé Zoo Kid avant de jouer en France sous son nouveau nom King Krule (au midi festival à Hyères l'année dernière).
D'abord c'est son physique qui marque, crinière rousse de gamin enfouie sous une casquette. Silhouette longiligne. Et puis sa voix. Ce môme, je le trouve inspiré. J'aime l'ambiance de son EP. J'espère que des curieux viendront l'emprunter.
Des curieux ou des connaisseurs ;)

La vidéo qui suit est un live enregistré au midi festival, morceau également présent sur l'EP qui s'intitule "The Nosse of Jah city". ENJOY !


mardi 23 octobre 2012

Rentrée littéraire (7)



J'avais déjà beaucoup aimé "le club des incorrigibles optimistes", son avant dernier roman ; je peux dire que j'ai été charmé par "la vie rêvée d'Ernesto G."
Un peu intimidée au début par ces 500 pages, je me suis laissée happer par ce tourbillon romanesque et ai tourné la dernière page avec un petit pincement au coeur.

Ce roman est celui d'un homme mais aussi celui d'une époque.
Joseph K. nait en 1907 dans une famille de la bourgeoisie praguoise. Marchant sur les traces de son père, il devient médecin et part sur son injonction finir ses études à Paris. Évoluant dans le Paris des années folles, Joseph K. apparaît comme un jeune homme volage, amoureux de tango et de Luis Gardel. Cependant, il est aussi un chercheur remarquable qui devient médecin à l'Institut Pasteur de Paris dans le département des maladies infectieuses. Pacifiste convaincu, il préférera aller exercer à l'Institut Pasteur d'Alger plutôt que de prendre part à la guerre d'Espagne. La seconde guerre éclatant, il y sera en relative sécurité jusqu'à la fin.
Apprenant les bouleversements de l'Europe suite à la chute du IIIème Reich, il décide de enfin de rentrer à Prague pour y revoir son père. Prenant tous les moyens de transports possibles et inimaginables, traversant des pays en ruine, il arrive devant l'immeuble de son enfance  miraculeusement debout mais sans plus personne pour l'attendre.
Fasciné par l'idéologie communiste récente, il restera à Prague pour y exercer sa fonction de médecin. Mais très vite, il connaîtra les désillusions liées à ce régime et ni lui, ni sa famille ne seront épargnés. Exilé au fin fond de la Bohême, il croisera brièvement un autre paria de la Révolution dont le désenchantement est encore plus grand : il ne reste plus rien de ce grand guérillero dans cet homme malade et affaibli que Joseph doit soigner. Et pourtant, il va marquer de son empreinte indélébile toute la famille du médecin à plus d'un titre.
Après cet épisode tragique qui mettra tout le monde en danger, Joseph, détaché des contingences matérielles vivra encore assez longtemps pour pouvoir assister à la chute du mur et retrouver sa femme perdue dans la tourmente communiste.

Ces quelques lignes ne sont qu'un bref aperçu de la richesse du récit de J.M Guénassia. Traversant le siècle et les régimes, Joseph K. est un spectateur détaché des grands changements historiques et des désillusions qui leur sont attachées. De même, l'atmosphère qui devient délétère dans le dernier tiers du roman nous glace littéralement le sang et nous fait penser de loin au superbe film de Florian Von Donnesmarck "la vie des autres".

Du même auteur

 ____________________________


Sur Ernesto G.



___________________________________________
 
Le fils rouge de Joseph K.


samedi 20 octobre 2012

Contes d'écume et de poussière de mercredi 17 octobre

Mercredi, nous avons eu la joie d'accueillir Martine Bertin.














 Cette conteuse de la Nièvre, accompagnée de ses acolytes Foulbazar et les 3 souris, nous a raconté l'histoire de la vengeance des crabillons. Pour venger leur maman qui a été tué par le singe, les crabillons ont été aidé par bzzz l'abeille, bouli boula le marron, splash la bouse, pic l'aiguille...


Martine Bertin nous a également conté l'histoire d'un jeune garçon qui, à cause de sa curiosité, s'est retrouvé à deux doigts de se faire manger par 7 sorcières...


Tous les enfants, et même les grands, ont écouté d'une oreille attentive toutes les histoires aussi passionnantes les unes que les autres.
Pour terminer ce bel après midi, tout le monde s'est retrouvé autour d'un goûter.


vendredi 19 octobre 2012

People help the people de Birdy

Cette chanson interprétée par Birdy, une jeune chanteuse anglaise de seulement 16 ans, est une reprise du groupe de rock britannique, les Cherry Ghost. C'est le 3è extrait de son 1er album intitulé Birdy.
cette jeune interprète a également collaboré à la bande original du film Hunger games ainsi qu'à la bande son du film d'animation Rebelle.


A vous d'écouter et d'apprécier la douce et belle voix de Birdy.


mardi 16 octobre 2012

La littérature au second degré

 
Normalement, je ne suis pas une grande adepte des parodies littéraires. Mais dans le cas présent, je me suis laissée prendre au jeu.






Résumons : dans le Hertfordshire cher à Jane Austen, nous retrouvons avec plaisir la famille Bennett. Personne ne manque à l'appel : Jane est toujours aussi douce, Elizabeth a toujours autant d'esprit et les cadettes sont toujours aussi sottes. Bingley et Darcy sont également présents.
Mais  dans cette version, l’Angleterre est envahie par des hordes de morts vivants. Alors, une bonne partie des habitants possède en plus de ses attributs traditionnels les "arts meurtriers". Car on ne sait jamais ce que l'on peut trouver au bord des chemins. D'ailleurs, Jane et Elizabeth sont des combattantes émérites.



Et c'est ainsi que tout le roman est construit : Seth Grahame-Smith reprend la majeure partie du roman de Jane Austen en disséminant ici ou là des références zombiesques.

On peut alors se poser la question de la légitimité  d'un tel roman : parodie intelligente ou récit grotesque d'un auteur en manque d'inspiration ?

Et c'est là où on entrevoit la limite de ce genre d'exercice. Car s'il y a des interactions entre l'original et la copie très intelligemment amenées, d'autres passages pêchent par la lourdeur du style et des rajouts.
De même, en choisissant délibérément de modifier les caractères des deux principaux personnages, l'auteur nuit à l'ensemble du récit. En effet, le déroulement de l'intrigue ne tient que par la propension des caractères à changer. Hors, de bout en bout, la réécriture insiste sur la personnalité guerrière d'Elizabeth.

Cela dit, cela reste une bonne lecture pour un moment de détente sans prétention.


Pour ceux qui le souhaitent, il y a eu l'adaptation en BD chez Casterman



Dans la même veine avait été écrit il y a quelques années une parodie de Harry Potter



vendredi 12 octobre 2012

Contes d'écume et de poussière. Mercredi 17 octobre 2012.











Pour la première heure du conte de l’année, la bibliothèque a l’immense plaisir de recevoir  Martine Bertin
 mercredi 17 octobre à 16 heures.





Au gré des mots égrenés, la conteuse fera voyager son auditoire dans 1000 mondes merveilleux. A mots chuchotés, à paroles feutrées, elle nous dévoilera un peu du secret du monde.
Contes traditionnels ou contes modernes, contes des origines ou contes philosophiques, les terres à explorer sont vastes et mystérieuses.
Et pour finir sur une note gourmande, nous nous retrouverons autour d’un petit goûter.
Inscriptions souhaitables.

 Renseignements au 02.48.77.50.71 et par mail bib.cdc3p@gmail.com

Public de 5 à 9 ans

mercredi 10 octobre 2012

Rentrée littéraire 2012 (6)



La famille Bigtree est une famille un peu particulière. Elle est propriétaire de Swamplandia, un parc d'attractions très célèbre en Floride.
Cette célébrité est, en partie, due à Hilola Bigtree. Son spectacle avec les alligators, les "seths" comme ils sont appelés, est l'évènement à ne pas louper. 
Seulement voilà, Hilola meurt des suites d'une grave maladie. Sans son spectacle, le parc est déserté par les spectateurs qui préfèrent se rendre dans le nouveau parc d'attractions à sensations qui vient de se construire: le monde de l'obscur.
Est ce que Swamplandia va survivre à cette concurrence?
Comment la famille Bigtree va t'elle faire face à cette tragédie?

Ce premier roman de Karen Russell est un vrai délice. Le lecteur est emporté dans l'histoire de la famille Bigtree. Entre un père mystérieux, un fils qui se croit être un génie, une fille qui voit des fantômes, un grand père qui mord les gens... seule Ava, la plus jeune semble avoir la tête sur les épaules.
Chacun à sa manière va tout faire pour sauver le parc d'attractions, quitte parfois à se mettre en danger.
Ce roman très bien mené, nous transporte dans un univers assez étrange où l'on côtoie des fantômes, un oiseleur, un alligator rouge...

vendredi 5 octobre 2012

Rentrée littéraire 2012 (5)

Lors d'une partie de pêche, Travis, 17 ans, tombe par hasard sur une plantation de cannabis. Attiré par l'argent facile, il en vole 3 plants et les revend à Léonard, le dealer de la petite ville. Toutefois, la famille Tooley, propriétaires de ce champ, étant fort mécontente de ce petit manège décide de lui donner une leçon.
C'est ainsi que notre jeune garçon se retrouve à l'hôpital, le tendon d'Achille sectionné. A sa sortie, il est chassé de la maison familiale et n'a d'autre alternative que d'aller vivre sous le toit de Léonard.
Dans ce mobile-home exigu, le vieux Leonard deviendra contre toute attente une sorte de mentor.
Le prenant sous son aile mais sans le sermonner, il va lui permettre de reprendre les études et de grandir loin de la bande d'ados désœuvrés avec laquelle il trainait auparavant.
Peu à peu, ces deux personnages un peu cabossés par la vie parviennent à instaurer une confiance mutuelle et à partager plus qu'un toit.
Un événement tragique remontant à la guerre de Secession va encore plus les rapprocher car ils vont chercher à démêler les ficelles de ce drame impliquant leurs ancêtres respectifs.

Malheureusement, cet état  ne durera pas et les faits cruels de la vie incarnés par la famille Tooley vont vite se rappeler  à eux.
Je ne dévoilerai rien ici de la fin de cette histoire. Je vous laisse découvrir par vous-même le dénouement final.

A découvrir aussi du même auteur :
- Serena
- Un pied au paradis

En parlant de littérature américaine, vous pouvez également lire :

Brady Udall / Lâchons les chiens
                    / La destin miraculeux d'Edgar Mint

James Welsh /Comme des ombres sur la terre



mercredi 3 octobre 2012

Rentréé littéraire 2012 (4)


Franck habite à Paris. Cela fait dix ans qu'il n'a pas revu ses parents qui possèdent une ferme à la campagne. Un soir, il leur téléphone et tombe sur la voix d'un petit garçon qui se prénomme... Alexandre, comme son frère disparu il y a quelques années. Franck décide donc de leur rendre visite.

Louise a déménagé à Clermont Ferrand. Cette jeune femme assez renfermée sur elle même a perdu son amour, celui avec qui elle a vécue pendant cinq ans. Elle essaie de se reconstruire du mieux qu'elle peut. Louise est maman d'un petit Alexandre. Elle s'est retrouvée enceinte d'un motard qu'elle a rencontré lors d'une soirée. Alexandre est élevé par ses grands parents à la campagne.

Louise et Franck ne se connaissent pas mais ont tellement de choses en commun. Leur seul lien est le fantôme d'Alexandre, l'époux et le frère modèle.
Tous les deux se retrouvent dans la ferme familiale, sur les lieux chargés de souvenirs et d'émotions.

Un très beau roman marqué par la fuite, la pudeur, mais aussi par la rivalité entre frère, par l'incompréhension et par le non-dit.

mardi 2 octobre 2012

A propos des rentrées littéraires


Pour nous également, une rentrée littéraire équivaut à un marathon. Bien sûr, de nombreux livres ont été lus et chroniqué à différents endroits de la toile : les sites et émissions de Radio-France, le blog collaboratif Chermedia, les magazines littéraires, les communautés de lecteurs comme Babelio, mais nous aimons bien en lire aussi quelques uns pour pouvoir mieux conseiller nos lecteurs.

Alors cette année, nous avons demandé à une des librairies avec qui nous travaillons de nous prêter un office.
Sous ce mot ce cache en fait un genre de système de prêt-lecture : la librairie nous prête pour une durée de 3 à 4 semaines une trentaine de romans qu'elle a sélectionné pour nous. Une fois ce laps de temps écoulé, nous choisissons ceux qui viendront enrichir les rayons de la bibliothèque.




Et ceci parfois peut se révéler d'une complexité sans commune mesure.
En effet, il faut penser au delà de nos goûts et de nos convictions : car même si nous sommes transportés par le style et le récit d'un roman, trouvera-t-il écho chez nos lecteurs ? D'un autre côté, nous savons que si nous l'avons aimé, il est d'autant plus facile de le défendre et de le faire passer auprès de vous. Mais le cas de figure le plus terrible est quand ce livre ne remue rien en nous alors qu'il est encensé par le reste du monde. Que faire, comment choisir ?

De même, nous essayons d'être éclectique dans nos lectures afin que tout un chacun puisse y trouver son bonheur : on lit un peu de "grosse cavalerie", un peu de premiers romans, un peu de romans plus confidentiels. Parfois nous sommes scotchés, parfois le livre nous tombe des mains.
Et parfois, nous connaissons l'ivresse des sommets et ne sommes plus bons à rien. Dans ce cas, nous vous faisons confiance.

Pour revenir à nos moutons, nous sommes en train d'éplucher l'office prêté par Le Cyprès. En attendant d'avoir les premiers titres en rayons, vous pouvez butiner ici ou pour avoir un premier aperçu de nos lectures (fructueuses ou non).




lundi 1 octobre 2012

Les animations du mois d'octobre

Mercredi 17 octobre  Martine Bertin, conteuse, photographe et écrivaine présente son spectacle "contes de poussières et d'écume" aux 5/9 ans à 16 heures. Le nombre de place étant limité, cette animation est sur inscription. 
Un petit goûter suivra.



Samedi 20 octobre à 10h30 Véronique animera la séance des Bébés Lecteurs


Mercredi 31 octobre à 16h30, Emilie fait la rentrée de l'heure du conte (désormais programmée en période de vacances scolaires).
dessin de Bibliopathe,  extrait de son blog http://www.bibliopathe.com/