jeudi 31 octobre 2013

Les animations du mois de novembre 2013

Vendredi 15 novembre à 17 heures M. DESENDER dédicacera son livre à la bibliothèque.  La rencontre avec l'auteur est prévue jusqu'à 18h30.
Dessin de Guy Delisle
http://www.guydelisle.com/blog/

Samedi 23 novembre, Véronique animera une séance de Bébés Lecteurs sur le thème des légumes ! Rendez-vous à 10h30 à la bibliothèque.

Jeanne Ashbé.

Du lundi 26 novembre au 14 décembre, l'association Arts Manuels Créatifs et Décoratifs viendra exposer ses réalisations dans la salle de l'heure du conte.

mercredi 30 octobre 2013

Fermeture

La bibliothèque intercommunale
sera fermée samedi 2 novembre.


lundi 28 octobre 2013

Prix Marguerite Audoux (2013-IV)/ Demander l'impossible.com de Irène Cohen- Janca



Antonin est un ado comme les autres ; pas particulièrement mal dans sa peau, pas particulièrement en crise, un peu dans les nuages : un ado relativement équilibré en fin de compte, qui se laisse vivre et qui est un peu en dehors du mouvement perpétuel.

Autour de lui gravitent ses parents, sa sœur, son oncle révolutionnaire, et ses amis d'école. De ce côté là aussi, rien à signaler : les relations qu'il entretient avec tous sont normales.

Hors, dans ce paysage plutôt bucolique, vont apparaître plusieurs lignes de faille, qui  ébranleront les certitudes d'Antonin et qui le feront réfléchir sur sa place et le sens de la vie.

Tout commence par l'apparition d'un clochard sur le trottoir d'en face. Qui est-il ? Pourquoi est-il là alors qu'il cache dans sa poche un exemplaire du Lion de Kessel ? 
Au même moment, la soeur d'Antonin, si parfaite, commence un long travail de destruction  sous son regard impuissant. Lui seul remarque son profond malaise alors que sa mère, pourtant psychologue, se réfugie dans le déni.
Enfin, mais non le moindre, son oncle révolutionnaire, toujours fervent défenseur de mai 68, et avec qui il entretient une relation privilégiée, lui a caché une partie de sa vie.

A la convergence de tous ces événements, Antonin mettra un pied dans la douloureuse réalité : qui est-il ? quel est son rôle sur le grand échiquier de la vie ? A-t-il  le pouvoir de faire changer le monde ? Et pourquoi ne pas créer un site Internet avec toutes nos utopies et nos désirs et qui s'intitulerait "demander l'impossible.com" ?
Comme un rite de passage, il fera des choix, prendra des positions qui l'affirmeront comme un adulte à part entière.


Ce roman, si sombre dans les thèmes qu'il aborde est cependant une superbe ode à la vie. Les questionnements d'Antonin ne sont pas vains : parce qu'il interviendra comme le grain de sable dans le rouage, chaque personne qu'il croisera  trouvera sa vérité et la force de continuer dans sa quête tout en lui permettant de sortir grandi de ces épreuves.



dimanche 27 octobre 2013

Tapis de lecture sur le manège

Le manège s'est installé pendant un mois à la bibliothèque.

Tapis de lecture prêté par la DLP parmi les outils d'animations mis à notre disposition, c'est toujours une belle surprise que de le déplier et de réfléchir aux histoires et aux chansons avec lesquelles nous l'animerons.

Pour ce tapis plus que pour les autres, j'hésite et je tâtonne beaucoup. Peu de livres parlent exclusivement du manège et je ne connais aucune chanson.
Je commence par regarder dans le cahier de suivi qu'ont rempli les collègues d'autres bibliothèques qui ont déjà utiliser le tapis. Je pioche quelques chansons et comptines mais les fils conducteurs ne me plaisent pas.
Quelques réflexions plus tard et un peu de recherche dans les bacs, j'entrevois l'histoire : à partir de l'album "Faites la queue ! " de Tomoko Ohmura, je vais jouer sur l'impatience des enfants devant le manège et scander les différents tours à l'aide de la cloche et d'une chanson.
A chaque tour, les enfants "monteront "dans une forme et nous raconterons l'album correspondant.

- Pour les plus jeunes du RAM, la séance se clôt par un tour de manège au milieu du tapis pour ceux qui le veulent, entraînés par les assistantes maternelles. Certains en redemandent !

- Pour les plus grands, nous faisons tourner la mascotte ou le doudou.









 Les histoires que j'ai raconté :
- Faites la queue / Ohmura Tomoko
- Magique circus tour / Gérard Lo Monaco
- La valise / Florence Ducatteau
- Looping / Antonin Louchard
- Encore / Alex Sanders
- Au spectacle / Audrey Poussier
- Pousse Poussette / Michel Gay

La chanson : Le manège trouvé sur le CD Elefantillages (section jeunesse- 712 ELE)









vendredi 25 octobre 2013

Kamishibai, le petit théâtre de papier japonais par la compagnie POKKOWA-PA

Mercredi, nous avons reçu à la bibliothèque monsieur Pommier de la compagnie POKKOWA-PA.
Le matin, il a animé deux ateliers origami.



Après nous avoir expliqué que "Kami" signifie papier et "ori" (qui se prononce "Oli") signifie plier, nous avons pratiqué cet art japonais.


Voici des petits "inu" (chien en japonais) coiffés de leur "Kabuto" (casque de samouraï)














A 16h30, les spectateurs avaient rendez vous à l’hôtel communautaire pour le spectacle de kamishibai.

Voici à quoi ressemble le castelet du kamishibai ou "théatre d'images"

Et c'est parti pour une heure de contes et légendes issus du pays du "soleil levant".
Après avoir commencé son conte en japonais, l'acteur est vite revenu au français et nous a embarqué dans ses histoires aux illustrations toutes plus sublimes les unes que les autres.



Le public est venu nombreux à notre rendez vous. Les petits comme les grands ont été enchantés par les histoires de Kaguyahyme , découverte tout bébé dans la coupe d'un bambou luisant, et de Baka, un chien plus intelligent qu'on ne le croit...

Sayonara!!



mardi 22 octobre 2013

Prix Marguerite Audoux (2013-III) / Tu seras partout chez toi - Insa Sané




Autant vous le dire tout de suite, j'appréhendais énormément de lire ce roman,  le style de l'auteur ne m'ayant pas laissé un souvenir impérissable. De même, la collection dans laquelle il écrit me tombe régulièrement des mains.

MAIS, je dois avouer que ce roman m'aura presque réconcilié avec tous mes précédents griefs et qu'il fut une belle découverte.



Dans son village africain, Sény, un petit garçon croque la vie à pleine dents : vif, entouré de ses amis, aimé de ses parents, il mène sa barque insouciant des préoccupations des adultes. Hors, ces moments idylliques sont menacés par les échos de la guerre qui se rapproche.
Du jour au lendemain, sans explications, il est mis manu militari dans un avion à destination de la France pour aller vivre avec un de ses oncles installé là-bas.
Sény, le petit gars tranquille se transforme alors en furie, ne sachant pas pourquoi il se retrouve déraciné, loin des siens et surtout de Yulia. Toutefois, ses subterfuges n'attendrissent aucunement son oncle qui ne veut rien écouter de sa détresse.
Désemparé, Sény décide de fuguer pour retourner dans son village. C'est au beau milieu de sa fuite, que, tombant d'un arbre, il se retrouve projeté dans un monde étrange où toute sa famille et les gens du village sont réunis pour apaiser sa douleur.

Le déracinement et son acceptation sont les thèmes phare de ce roman. Avec beaucoup de justesse, Insa Sané fait passer son personnage par toutes ces phases douloureuses.
Cependant, ce voyage avec Sény n'est pas forcément aisé pour le lecteur car le style est déroutant : l'auteur passe du réalisme à l'onirique sans crier gare ; mélangeant vie quotidienne et rêve, personnages réels et personnages de contes, ses phrases s'imbriquent pour construire le futur de Sény.


samedi 19 octobre 2013

Quatre bols ordinaires / Iwona CHMIELEWSKA

"Un livre peut raconter toutes sortes d'histoires.
 Et tout peut nous aider à en inventer, 
même quatre bols ordinaires."


Cet album, dont les illustrations sont faites de collages réalisés à partir de vieux livres destinés à être jetés, est riche d'inventions.

En partant de quatre découpes en forme de bol, l'auteure et illustratrice polonaise nous montre qu'avec de l'imagination, les bols peuvent devenir parapluies, lunettes de soleil, coccinelles ou casquettes. Et alors l'histoire s'en trouve transformée :

"C'est vrai.
Un livre peut raconter toutes sortes d'histoires.
Et on peut même en inventer à l'infini.
Un livre inspiré de quatre bols ordinaires 
peut même parler de choses très importantes."

Et voilà que ces quatre bols qui nous ont amusés, fait voyager, rêver, imaginer nous ramène à une réalité du monde et invite à la réflexion.

Un album riche, inventif et très touchant. A découvrir et observer dans ses moindres détails.

vendredi 18 octobre 2013

Cerise T.1 L'avis des bêtes de Laurel




 Alors que Cerise rentre de l'école sous la pluie, elle s'aperçoit qu'un camarade de classe écrase un escargot. La petite Cerise est horrifiée par ce qui vient de se passer sous ses yeux. Le petit mollusque est dans un triste état et avant de mourir, il va donner à Cerise le pouvoir de parler avec les animaux.
La vie de la petite fille est transformée car dorénavant elle peut parler avec ses chats Brume et pelote mais aussi aider les moustiques, les araignées....

Cette BD est vraiment sympa, on retrouve notre petite héroïne dans plusieurs scènes et non pas dans une histoire longue. Il y a beaucoup d'humour entre la mère et sa fille, en effet celle ci ne croit pas au pouvoir de Cerise et n'hésite pas à se moquer d'elle. Mais aussi des situations cocasses avec un ours, un martin pêcheur...
Les illustrations de Laurel sont fraîches et très colorées, les petites têtes rondes de ses personnages sont vraiment rigolotes.


jeudi 17 octobre 2013

Prix Marguerite Audoux(2013-II) / La fille verte

 La fille verte est un bel album qui sort de l'ordinaire. Moitié réel, moitié rêve, il narre l'histoire d'une jeune fille qui se met en retrait de sa vie et de la vie familiale pendant une année. Celle-ci, traversée comme dans un rêve, sera l'occasion pour elle de s'interroger sur sa place et sur celle des autres.


C'est au moment d'un déménagement douloureusement vécu que cette jeune fille, mal dans sa peau, se "plante" au milieu du jardin. Là, au centre de tout mais exclue de la vie des autres, elle trouvera petit à petit le chemin de sa personnalité. Entre le calme du jardin et son bouillonnement intérieur, la jeune fille ressemble à un papillon sortant de sa chrysalide.

C'est une lecture qui demande beaucoup d'attention et de concentration de la part du lecteur car la part d'irréel du récit peut dérouter au premier abord. Mais une fois qu'on accepte d'être dans le rêve, la poésie du récit nous entraîne loin sur les chemins de l'âme humaine.

Album insolite et curieux, il se démarque des autres ouvrages de la sélection.
En effet, écrit à la première personne du singulier, il invite le lecteur fille ou garçon à s'identifier avec la jeune fille. De même, les nombreuses métaphores et ellipses  en rapport avec les saisons montrent au lecteur toute l'intensité qu'un bouleversement comme l'adolescence peut provoquer chez un individu.

A la fin, le volcan s'est éteint, la sérénité est revenue et c'est tout simplement que la jeune fille revient parmi les siens calme et apaisée.

Mot de l'auteur : "Je voulais qu'on sente de manière organique les transformations d'une jeune fille qui grandit et qui change"

mercredi 16 octobre 2013

Nouveautés mangas octobre 2013

Hier, je suis allée chercher notre commande de mangas à la librairie spécialisée Kime Shoten à Bourges.

Voici ce que vous pourrez bientôt trouver dans vos rayons :