samedi 27 février 2016

les animations du mois de mars 2016


Vendredi prochain (le 4 mars) à 18h30 la Bibliothèque Intercommunale des 3 Provinces accueille M. René Durand pour une conférence.

Elle aura pour objet "le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle"

Notre invité est président de l'association Les amis de Saint-Jacques de Compostelle en Berry. Son intervention sera donnée dans le cadre du partenariat noué avec L'université Populaire du Berry.



Samedi 12 mars Véronique vous attend pour un Tapis de Lecture qui a pour thème "les paysages marins".
Attention, cette animation, initialement prévue à la piscine, ne pourra s'y dérouler. Nous vous attendons, comme d'habitude dans la salle de l'heure du conte à la bibliothèque à 10h30.


Afficher l'image d'origine






mercredi 17 février 2016

Conférence - "Le pélerinage de Saint Jacques à Compostelle"

Vendredi 4 mars
18h30

La bibliothèque accueille M. René Durand, président de l'association "Les amis de Saint Jacques de Compostelle en Berry" pour une conférence autour de cet itinéraire mythique.



Une de ses particularités étant qu'il existe plusieurs trajets sillonnant l'Europe et la France pour rejoindre à la dernière étape la ville de Compostelle en Espagne.
De même, plus qu'un itinéraire spirituel, le chemin de Saint Jacques est classé depuis 1987 comme "itinéraire culturel européen" par le Conseil de l'Europe, destiné à favoriser la valorisation de la mémoire, de l'histoire et du patrimoine européen et des échanges éducatifs.

A travers ses connaissances, M. Durand se propose d'évoquer avec nous le chemin, qui au départ de Vézelay rejoint Gargilesse en traversant le Berry soit par le nord ou par le sud, en passant par Grossouvre, Sancoins ou Augy sur Aubois.
Enfin, en plus de l'aspect historique, M. Durand partagera des conseils de préparation pour les futurs pélerins.

Cette conférence est donnée dans le cadre du partenariat avec l'Université Populaire du Berry.


Retrouvez à la bibliothèque une sélection de documents autour de ce sujet.

samedi 13 février 2016

Sans prévenir/ Matthew Crow

"A quinze ans, Francis Wooton est passionné de vieux films, de musique rock et de lectures romantiques.
Sans prévenir, un jour, sa vie bascule. On lui diagnostique une leucémie. A l'hôpital où il entre pour son traitement, il rencontre Ambre, son caractère de chein, son humour féroce, sa vulnérabilité désarmante."

A la lecture de la quatrième de couverture, le lecteur est en droit de se dire que ce pitch de roman ressemble étrangement à celui de  "nos étoiles contraires", qui fut un grand succès de la littérature ado et transposé quelques mois après en un film à succès.

Alors, on y va un peu à reculons : on soupèse, on tourne et retourne l'objet, on lit quelques pages en se promettant d'arrêter s'il ne s'agit que d'une pâle copie. Mais c'est à ce moment précis que l'auteur nous attrape ; car si le thème est identique, le traitement est tout à fait différent.
Dans "nos étoiles contraires", l'auteur s'attachait à décrire la vie et les tourments des deux jeunes malades ; il n'y avait pas beaucoup de place pour les adultes qui les entouraient. 

Alors que dans ce roman, les adultes sont bien présents : ils sont même une part importante du rouage de l'intrigue. 
Les familles respectives de Francis et d'Ambre, où les figures paternelles sont absentes, gravitent et évoluent en fonction de l'avancée de la maladie et du traitement.
Julie et Colette, les mères respectives sont dépeintes chacune aux antipodes de l'autre mais sans jamais tomber dans la caricature. Contrairement à toute attente, la maladie de leurs enfants les ont curieusement rapprochées.
Chris, le frère ainé de Francis, joue aussi un rôle important au sein de la famille : tantôt grave, tantôt complètement irresponsable, il est là pour pacifier les relations entre Francis et sa mère ou soutenir cette dernière. 
Une mention particulière est donnée à la grand-mère de Francis, qui à chaque apparition, fait tomber la tension d'un cran tout en faisant tourner sa fille en bourrique.
La force du récit réside dans le fait que les  interactions entre les personnages lui  permettent de ne jamais sombrer dans le misérabilisme.

Enfin, pas de pathos excessif dans le roman : la mère de Francis n'hésite pas à rabrouer ou à secouer son monde  quand il le faut. De même, si la maladie et la mort sont présentes tout au long du livre, elles sont traitées intelligemment pour que le lecteur ne se sente pas écraser par le poids du malheur.

En conclusion : une belle lecture à découvrir

Quelques lectures autour de la maladie :

 Xavier-Laurent Petit, Mon petit cœur imbécile
Alice Kuipers, Ne t'inquiètes pas pour moi
Eric Sanvoisin, Une saison tout en blanc
John Green, Nos étoiles contraires

Pour les grands ados :
Boris Vian, L'écume des jours

vendredi 5 février 2016

Meilleures ennemies / D'après l'oeuvre d'Alexa Young

 Commentaires sur le deuxième tome" Amour et Jalousie" de la bande dessinnée "Meilleures ennemies ".

Les deux personnages importants sont Halley Brandon et Avalon Green . Ces deux personnages sont des fashion-blogueuses passionnées par la mode .
Au début, elles faisaient semblant de ne plus être amies mais, ensuite, leur amitié se déchire à cause de Wade . Avalon voulait devenir la chef du groupe de pompoms girls mais toute l'équipe a voté pour  Halley comme chef de groupe .

 J'aime bien ce livre mais il est un peu triste car Halley aime un  garçon, qui lui, la laissé tomber .
Les personnages sont biens dessinés et sont bien caractérisés . Les vignettes rectangulaires facilitent la lecture .
Afficher l'image d'origine
       Fany, stagiaire à la communauté  de communes des trois provinces .