dimanche 26 juin 2016

Petite musique du week-end

Parce que j'aime beaucoup ce compositeur et que je trouve cette interprétation très belle...

Eric Satie interprété par Marcela Roggeri














samedi 25 juin 2016

Le livre des Baltimore de Joel Dicker

Quels formidables moments passés en compagnie de Marcus et  des membres de la famille Goldman !

Reprenant le personnage principal de La vérité sur l'affaire Harry Québert (Prix Goncourt des lycéens 2012), Joël Dicker en fait une fois encore le maillon essentiel de l'intrigue de ce roman.
Alors que Marcus s'installe en Floride pour y commencer son nouveau roman, il rencontre fortuitement son ancienne petite amie avec qui il a rompu 8 années plus tôt suite à un drame familial, qui les a touché au plus profond d'eux-mêmes.
Prenant le prétexte de ses retrouvailles, Marcus entame alors un long travail de mémoire et de reconstruction des faits sur les deux branches de sa famille : les Goldman de Montclair et ceux de Baltimore pour arriver au moment du Drame, où tout a volé en éclat et où a commencé la descente aux enfers des Baltimore.

Prenant son temps pour faire monter la tension de plus en plus palpable entre les fils des deux familles, Joel Diker dépeint à la manière d'un entomologiste deux familles caractérisant l'american way of life des années fastes de l'Amérique. Sans les opposer tout à fait, il montre au lecteur la rivalité qui s'installe à cause de la jalousie.

Dès le début, le lecteur sait que la belle harmonie entre les deux familles sera balayée par un événement tragique que l'auteur annonce comme le Drame. Par petits flasbacks, faisant alterner le passé et le présent, le romancier distille les informations au fil des chapitres jusqu'à la révélation finale. 

Page turner indéniable malgré quelques faiblesses, c'est un livre avec lequel vous passez un très beau moment de lecture.

Si vous avez aimé, vous aimerez peut-être :
- Francis Scott Fitzgerald / Gatsby le magnifique
- Ron Rash / Le monde à l'endroit

mercredi 15 juin 2016

Savez-vous planter les choux...


Cette petite chanson, reprise en choeur par les auditeurs, illustre la bonne humeur qui a régné pendant le spectacle proposé par Nyls et Marina de la compagnie Tyrnanog.





Armés de leurs pots en terre, arrosoirs en fer, les apprentis jardiniers ont raconté comment faire pousser des pâtes,

des bonbons,
     

           

des fleurs,






et même des bébés



Mais le principal, c'est d'avoir des graines de haricots, de lentilles et de pois chiches...



 
  Et une surprise nous attendait à la fin...


Pour qu'à notre tour, nous puissions nous amuser à faire pousser dans notre jardin, des petites graines de... 

Pschhttt !! A votre avis ? *

Dommage que nous n'ayons pas été plus nombreux !


Prochain rendez-vous avec Tyrnanog : mercredi 20 juillet à partir de 14 heures pour des ateliers sur les jeux d'ombres.
Renseignements auprès des bibliothécaires

*Grand jeu : une fois plantées, germées et fleuries, venez partager vos photos sur notre page Facebook 

samedi 11 juin 2016

Love so life de Kaede Kouchi

Shôjo doux et tendre, Love so life réussi en 17 tomes bien équilibrés à suivre la vie de Shiharu, une orpheline qui rêve de devenir puéricultrice. Afin de pouvoir payer ses études, elle devient la baby-sitter attitrée de deux jumeaux Akane et Aoi, recueillis par leur oncle, célèbre présentateur de télé et dépassé par les événements.
C'est ainsi que Shiharu entre dans la vie de ces trois personnages pour former une famille atypique.
Sa bonne humeur et sa gaieté vont conquérir non seulement le cœur des jumeaux mais également celui de leur oncle.
Cependant, malgré son incroyable optimisme, le manga ne passe pas sous silence les doutes et les failles des personnages : la souffrance d'être abandonné ou celle d'être aimé sans retour, la place offerte à chacun dans une famille. 
Chaque tome est l'occasion de découvrir un aspect de la vie d'orpheline de Shiharu et surtout de son incroyable bande d'amis.
 
De même, la force du manga est de décrire avec exactitude les interactions entre les personnages  et de leurs sentiments. 
Tout au long des 17 tomes, on rit et on pleure avec Shiharu qui, bien que mature, reste au fond d'elle même une enfant. Nous sommes également émerveillés du chemin que parcourent Akane et Aoi avec l'aide des adultes qui les entoure. Et nous ne pouvons pas nous empêcher d'avoir un pincement au coeur lorsqu'on rencontre au détour d'un chapitre leur père, qui, avec humilité,  fait tout pour reconquérir ses enfants.

Pour conclure, Love so life est bien plus qu'un "slice of life", c'est une belle leçon de vie.



Dans le même esprit, vous pouvez également découvrir :
- Barakamon l'histoire d'un jeune calligraphe exilé sur une île, qui au contact des habitants et surtout des enfants va peu à peu s'ouvrir sur le monde extérieur.

- Une sacrée mamie, l'histoire d'Akihiro qui est confié à sa mamie.